fissure

fissure

fissure [ fisyr ] n. f.
• 1314, rare av. XVIIIe; lat. fissura, de fissus, p. p. de findere « fendre »
Petite fente. cassure, crevasse, scissure. Fissure d'un mur, d'une cloison. lézarde. « Un encadrement que le temps avait rayé par des fissures fines et capricieuses » (Balzac). Fissure profonde, superficielle. Fissure d'un vase, d'un tuyau. fêlure, fuite. Fissure dans le sol. diaclase, 2. faille, fleurine. Fissures de la peau. gerçure.
Fig. 1. brèche, 2. faille. « Ce sera la première fissure réelle dans l'estime que j'ai pour vous » (Montherlant).

fissure nom féminin (latin fissura) Fente étroite, petite ouverture longitudinale : Les fissures d'un mur. Rupture, point faible dans ce qui devrait former un tout cohérent, solide, homogène : Fissure dans un raisonnement. Dégradation constituée par des fentes intérieures dans une bouche à feu. Fente étroite et peu profonde d'un tissu ou d'un organe (par exemple fracture incomplète, sans déplacement, d'un os). Discontinuité physique à deux dimensions des pièces mécaniques, résultant d'une action mécanique, thermique ou chimique. ● fissure (expressions) nom féminin (latin fissura) Fissure anale, type d'ulcération allongée, en forme de crevasse, siégeant au niveau du canal anal.

fissure
n. f.
d1./d Petite fente. Les fissures d'un mur.
|| Fig. Les fissures d'un raisonnement, ses faiblesses.
d2./d ANAT Sillon séparant les parties d'un organe.
d3./d MED Fissure anale: ulcération allongée et superficielle, très douloureuse, siégeant dans les plis radiés de l'anus.

⇒FISSURE, subst. fém.
A.— Petite fente d'origine généralement accidentelle dans quelque chose de continu. Fissure d'un mur, d'un vase. Synon. partiels crevasse, fêlure, lézarde. L'eau commence à s'infiltrer par les fissures de la digue (HUGO, Misér., t. 2, 1862, p. 369).
P. anal. Petite ouverture longitudinale. Elle grimpait sur un escabeau et considérait le pays lointain, qui semblait toujours très joli, entre l'étroite fissure des meurtrières (BOYLESVE, Leçon d'amour, 1902, p. 44) :
1. Quiconque s'est promené dans une région houillère, Saint-Étienne par exemple, a pu observer les effets du travail souterrain : fissures et lézardes dans les murs d'immeubles, ruptures de conduites d'eau ou de gaz, cassures de trottoirs...
E. SCHNEIDER, Charbon, 1945, p. 235.
B.— Spécialement
1. ANAT. Sillon qui établit entre les parties d'un organe une ligne de séparation distincte. Fissure de la rate; fissure ombilicale. Synon. scissure. Hémisphères Cérébraux, séparés en haut par un sillon profond, grande scissure interhémisphérique ou fissure longitudinale du cerveau (GÉRARD, Anat. hum., 1912, p. 315).
2. GÉOL. ,,Fente étroite et allongée liée à la genèse de la roche ou provoquée par les efforts tectoniques qu'elle a subis`` (GEORGE 1970). Fissure de stratification, de superposition. Cratères à demi éteints et lézardés de nombreuses fissures d'où se dégageaient divers gaz (VERNE, Enf. Cap. Grant, t. 3, 1868, p. 183). Les laves (...) ont fini par y acquérir une pression considérable, qui a suffi pour les injecter dans les fissures du cône (LAPPARENT, Abr. géol., 1886, p. 74). Les fissures auxquelles ces grands phénomènes mécaniques (de l'écorce terrestre) ont donné naissance (HATON DE LA GOUPILLIÈRE, Exploitation mines, 1905, p. 48).
3. MÉDECINE
Fissure d'un os. Fracture longitudinale sans déplacement. Fissure du crâne.
Fissure de la peau, des muqueuses. Ulcération allongée et superficielle au niveau d'une région plissée. La haute température (...) produit sur les mains et la face un érythème avec sécheresse et fissure de la peau (MACAIGNE, Précis hyg., 1911, p. 307). La fissure anale est souvent une complication des hémorroïdes internes (QUILLET Méd. 1965).
Fissure faciale. ,,Malformation congénitale du visage due à une soudure incomplète des bourgeons faciaux (bec de lièvre)`` (Méd. 1966). Une lésion pathologique telles une fissure du voile du palais, une perforation de la voûte palatine (BARATOUX, La Voix, 1912, p. 5).
4. Arg., vieilli. Avoir une fissure. ,,Être un peu fou`` (LARCH. 1880). Synon. être un peu fêlé.
C.— P. métaph. et au fig. Solution de continuité, point faible susceptible de compromettre la solidité de quelque chose.
Dans le domaine de l'organisation soc. concr. ou abstr. Sa dextérité [de Plantin] à se glisser dans les mailles du code et dans les fissures de la loi (HALÉVY, Criquette, 1883, p. 78) :
2. Himmler calcule vraisemblablement que si les hostilités cessent sur le front ouest et se poursuivent à l'est il se créera, dans le bloc allié, une fissure dont profitera le Reich.
DE GAULLE, Mém. guerre, 1959, p. 175.
Dans le domaine intellectuel et gén. affectif. Fissure dans un raisonnement. Si jamais elle [Françoise] découvrait dans la situation d'Albertine une fissure, elle se promettait bien de l'élargir et de nous séparer complètement (PROUST, Prisonn., 1922, p. 154). Ayant commencé de se heurter à propos de la seule Mme Clapain, leurs âmes [des deux sœurs] trop tendres se heurtaient maintenant à propos de tout. La fissure devenait un fossé (ESTAUNIÉ, Mme Clapain, 1932, p. 53). Entre elle [la joie] et l'effort est un pacte sans fissure (RICŒUR, Philos. volonté, 1949, p. 300) :
3. ... la bataille commençait, chaque affamé donnait son coup de dents. La fissure était là, la fente à peine visible, qui avait fêlé les vieilles amitiés jurées, et qui devrait les faire craquer, un jour, en mille pièces.
ZOLA, Œuvres, 1886, p. 215.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1314 fixure (H. DE MONDEVILLE, Chir., 945 ds T.-L.); ca 1500 fissure (Jard. de santé, p. 75 ds GDF. Compl.), rare av. le XVIIIe s. Empr. au lat. class. fissura « fente, crevasse, fissure ». Fréq. abs. littér. :318. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 79, b) 444; XXe s. : a) 494, b) 748.

fissure [fisyʀ] n. f.
ÉTYM. 1314, rare av. XVIIIe; lat. fissura, de fissus, p. p. de findere « fendre ».
1 Petite fente. Cassure, crevasse, scissure. || Les fissures d'un mur, d'une cloison. Lézarde. || Fissure d'un vase, d'un tuyau. Fêlure, fuite.Fissure dans un sol, dans une roche ( Faille; flache; → Dolomitique, cit. 1). || Fissure de stratification.
1 Une bande de mortier où pas un silex ne faisait tache, dessinait, à chaque fenêtre, un encadrement que le temps avait rayé par des fissures fines et capricieuses, comme on en voit dans les vieux plafonds.
Balzac, les Paysans, Pl., t. VIII, p. 203.
1.1 (…) la fissure, mince comme un cheveu, à peine sinueuse, dont la forme, elle aussi, a quelque chose d'à la fois précis et compliqué, qu'il serait nécessaire de suivre avec application de coude en coude, avec ses courbes, tremblements, incertitudes, changements de direction subits, infléchissements, reprises, légers retours en arrière (…)
A. Robbe-Grillet, Dans le labyrinthe, p. 211.
Fissures de la peau. Gerçure.Méd. || Fissure faciale : malformation congénitale de la face (bec-de-lièvre). || Fissure de l'anus : ulcération allongée et superficielle dans les plis radiés de l'anus.Anat. Sillon. || Fissure de Sylvius, qui sépare les lobes du cerveau.
Loc. fig. et fam. (1880). Il a une fissure : il est un peu fou. Fêlé.
2 Fig. || Il y a une fissure dans leur amitié, leur entente. Brèche, coupure (→ Bloc, cit. 6; concert, cit. 3). || Une fissure dans un raisonnement. Lacune. || S'échapper (cit. 45) par quelque fissure (→ aussi Barrière, cit. 13).
2 Si vous ne répondez pas à ma lettre d'aujourd'hui, je considérerai que, pour la première fois, vous avez mal agi avec moi. Ce sera la première fissure réelle dans l'estime que j'ai pour vous.
Montherlant, les Jeunes Filles, p. 183.
DÉR. Fissurer.
COMP. Microfissure.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Игры ⚽ Нужно сделать НИР?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Fissure — Fis sure, n. [L. fissura, fr. findere, fissum, to cleave, split; akin to E. bite: cf. F. fissure.] A narrow opening, made by the parting of any substance; a cleft; as, the fissure of a rock. [1913 Webster] {Cerebral fissures} (Anat.), the furrows …   The Collaborative International Dictionary of English

  • fissure — c.1400, from O.Fr. fissure (13c.) and directly from L. fissura a cleft, from root of findere to split, cleave, from PIE *bhi n d , from root *bheid to split (Cf. Skt. bhinadmi I cleave, O.H.G. bizzan to bite, O.E. bita a piece bitten off, mo …   Etymology dictionary

  • fissure — [fish′ər] n. [ME < OFr < L fissura < fissus: see FISSION] 1. a long, narrow, deep cleft or crack 2. a dividing or breaking into parts 3. Anat. a groove between lobes or parts of an organ, as in the brain 4. Med. a break or ulceration… …   English World dictionary

  • Fissure — Fis sure, v. t. To cleave; to divide; to crack or fracture. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Fissure — Fissure. См. Волосная трещина. (Источник: «Металлы и сплавы. Справочник.» Под редакцией Ю.П. Солнцева; НПО Профессионал , НПО Мир и семья ; Санкт Петербург, 2003 г.) …   Словарь металлургических терминов

  • fissure — index break (fracture), force (break), part (separate), rift (gap), sever …   Law dictionary

  • fissure — Crack, cleft, crevasse, crevice, cranny, chink Analogous words: *break, gap: *breach, split, rent, rupture, rift …   New Dictionary of Synonyms

  • fissure — ► NOUN ▪ a long, narrow crack. ► VERB ▪ split; crack. ORIGIN Latin fissura, from findere to split …   English terms dictionary

  • Fissure — In anatomy, fissure (Latin fissura , Plural fissurae ) is a groove, natural division, deep furrow, cleft, or tear in various parts of the body.AnatomyVarious types of anatomical fissure are:Brain* Fissure of Bichat : found below the corpus… …   Wikipedia

  • fissure — (fi ssu r ) s. f. 1°   Petite fente, crevasse. Les fissures d un mur, d un vase, d un terrain. La lumière pénétrait par une fissure de la cloison.    Fig. •   Je sais que, malgré les barrières immenses qu on entasse sans cesse autour de moi, on… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”